Estampapier ouvre la saison du printemps au Chalet du Lac

Classé dans : Non classé | 18
C’est un des plus beau pays au monde, après le Japon (pas chauvine mais réaliste) dans lequel se niche une jolie région connue pour ses champs de betteraves plats comme la paume de la main, ses forêts giboyeuses et son climat aux antipodes des régions méditerranéennes. Au détour de la forêt de Compiègne, dans un vallon le château de Pierrefonds. Comme tout château, celui-ci est bordé d’un village, son lac et le restaurant Le Chalet du Lac.
Je ne veux pas parler du château de Pierrefonds qui est certes très connu mais pas vraiment à mon goût, je vais vous parler du restaurant bien assis au bord du petit étang. Il a des allures de maison normande de bord de mer, c’est un minuscule lac qui a un succès fou aux beaux jours, reprenant vie aux prémices du printemps.

 

Quand vous rentrerez dans le Chalet du Lac, vous pourrez admirer dans la grande salle, mes trois suspensions géantes qui ornent le plafond de cette très belle pièce. La raison de ma longue absence ici est plusieurs semaines de travail intensif pour cette commande exceptionnelle en taille.

 

 

Les diamants sont pliés avec des papiers washi de chez Papiergami et Adeline Klam. Pour la majeure partie des papiers unis, ils sont peints à l’atelier et viennent compléter la diversité des papiers washis que j’aime avec toujours autant de passion. La taille imposante de chaque suspension m’a demandé de l’organisation. D’abord dans l’atelier, il a fallu pousser les meubles, se contorsionner pour passer. Ensuite le transport des demoiselles s’est fait en deux fois. Il a fallu désosser le voiture de ses sièges  et suspendre chaque suspension dans son hamac pour que les branches ne pèsent pas sur les diamants. Deux suspensions sont parties la semaine dernière, l’une au dessus de l’autre. A l’arrivée des gros bras et un échafaudage nous attendaient. C’est avec beaucoup de délicatesse que les gros bras ont installé chacune des suspensions sous l’oeil avisé du propriétaire des lieux.

 

 

 Ce matin après avoir livré la dernière suspension, je repense à ces dernières semaines et j’ai l’impression d’avoir été tour à tour une ballerine, dansant et virevoltant avec aisance entre ma vie de famille, le quotidien, les enfants et mes suspensions et puis certains jours être un éléphant dans un magasin de porcelaine. Trouver le juste équilibre entre ma passion et ma vie familiale n’a pas toujours été facile.
Il reste deux semaines, avant les prochaines vacances, pour honorer les prochaines commandes. Retrouver un sommeil paisible qui remplacera les insomnies récurrentes qui me réveillaient plusieurs fois pour réfléchir au transport, aux attaches en acier, au fil de fer, aux commandes papiers washi, aux harmonies de couleurs et ne pas oublier tel ou tel trajet ou un enfant ici ou là. Oublier les yeux qui brûlent, les coups de barre, les ongles taillés à coups de dents. Oublier aussi les moments, ou pour une bricole, je m’emporte en le regrettant la seconde d’après. Non je n’ai pas vécu l’enfer, mais j’ai vécu ces quelques semaines passionnément, me donnant encore plus pour cette belle commande, dont je suis fière.
Je remercie ici mes enfants et JB pour leur patience et leur compréhension, leurs conseils (que je n’ai pas toujours suivis).
Je remercie ma fille Hermine qui a sacrifié une belle grasse matinée bien méritée et tôt le matin, m’a accompagnée pour la livraison des deux premières suspensions et pour son aide précieuse.
Je remercie Aurore d’avoir pris de son temps pour m’accompagner pour la petite dernière et qui a  suivi courageusement mes pérégrinations pour avoir le meilleur point de vue pour les photos, qui sont très moyennes à cause du temps…
Si vous êtes dans la région, vous devez passer à Pierrefonds visiter le château et déjeuner ou dîner au Chalet du Lac…le nez en l’air!
Suspension de diamants noirs, or et blancs

Suspension de diamants multicolores

Suspension de diamants noirs, or et blancs

Etant donné que mes photos sont pour la plupart des pâles représentations de la vérité, je propose à tous mes visiteurs de se déplacer à Pierrefonds pour y déguster une gaufre, une crêpe ou une glace (pour bientôt) au Chalet du Lac.
Pour suivre assidument les aventures extraordinaires d’Estampapier, n’hésitez pas à vous inscrire à la news letter tout en bas du site.

 

18 Responses

  1. Quelle belle réalisation!
    C’est certain ,nous irons déguster une gaufre au Chalet du Lac pour y admirer tes créations de nos propres yeux!
    Bon repos à présent….

  2. aurore koenig

    c’était un plaisir de t’aider à cette livraison et surtout pour voir ces magnifiques suspensions dans leur nouveau cadre et d’autant plus que je n’aurai plus besoin de me contorsionner dans ton atelier mdr

  3. Priscille Bataille

    Magnifique ! Plein de grăce, de lumiere dans ces belles suspensions aeriennes.

  4. waouh!!!!pas d’autres commentaire , si ce n’est que j’espère pouvoir les admirer un jour en vrai 😉 bises

  5. Que c’est magnifique !!!!! quel beau travail !

  6. je laisse les fôtes de cauté
    préfèrant te féliciter, mon Astrid !
    Tu as raison, la maison est plus attirante que le château, et tes suspensions sont impressionnantes. Tu t’es renouvelée et c’est réussi.

    Baisers,
    Cesca

  7. Magnifique, comme toujours et quelle magnifique carte de visite 😊
    Bravo Astrid

  8. Courvoisier Magali

    Magnifiques suspensions au chalet du lac … de vrais chef d’oeuvre 😍
    Un grand bravo !

  9. Hulin Elisabeth

    Chère Cesca,
    C’est aux Chalet du lac que j’ai vu les suspensions !
    Le cadre leur convient parfaitement, quelles sont belles !
    Maintenant, je n’ai qu’une envie c’est connaître un magasin où l’on peut en acheter.
    Félicitations et bonne continuation.
    Elisabeth

    • Elisabeth, Vous êtes passée au Chalet du Lac? C’est formidable, je suis touchée que vous y soyez passée (pour moi ou non).
      Merci pour votre visite, mes suspensions en sont honorées.
      Il n’y a pas de boutique où l’on pourrait acheter mes suspensions, je les fais sur commande.

Laissez un commentaire